La Mascarade Belle Epoque est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.). Nous sommes en 1899.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Clan Brujah

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Corbeau
Admin
avatar

Messages : 350
Date d'inscription : 11/11/2017

MessageSujet: Le Clan Brujah   15.11.17 20:22




Le Clan Brujah est essentiellement composé de rebelles, avec ou sans cause. Individualistes, démonstratifs et turbulents, les Brujah se sentent très concernés par les changements sociaux, et le clan compte en son sein certains des vampires les plus violents de la Camarilla. La plupart des autres vampires considèrent les Brujah comme des anarchistes et des mécréants, mais la vérité est que leur comportement est nourri par une véritable passion.

Les vampires Brujah adoptent des causes et des passions qu'ils défendent avec force et fureur. Certains suivent des membres charismatiques de leur clan, tandis que d'autres préfèrent la position de l'individualisme revendicateur. Le clan prétend avoir une longue histoire de guerriers-poètes, et a adapté ce concept à la nuit moderne : de nombreux Brujah sont heureux de pouvoir exposer leurs pensées, avant de se laisser aller à quelques destructions pour illustrer leur propos.

L'amour du changement réunit la Racaille, mais de façon ténue, dans ses croisades nocturnes. Face à un ennemi, les Brujahs aux idéaux très différents s'uniront comme un seul vampire. Une fois l'ennemi vaincu, il y a fort à parier que tous reprendront leurs affaires. Un mythe brujah parle de la fondation d'une "Utopie" vampirique, ou de la recréation de celle qui a existé dans le passé, mais chaque Brujah a sa propre idée de ce devrait être cette Utopie.

Les Brujah comptent sur leur comportement chaotique et brutal pour imposer leur point de vue, et la Racaille dispose donc d'une certaine liberté que n'ont pas les autres clans. En fait, on attend presque des Brujah qu'ils se montrent incohérents et belliqueux. Ce cliché est utilisé avec succès par de nombreux beaux parleurs du clan, qui n'ont alors pas besoin d'employer la force pour faire valoir leur point de vue.

Respectés pour leurs qualités martiales et la rapidité avec laquelle ils se rallient à une bannière, les Brujahs forment le bras armé de la Camarilla. Depuis peu, cependant, de nombreux nouveau-nés de la Racaille voient leur rôle dans la Camarilla comme une institution à part entière, et les choses commencent à bouger au sein du clan.

Surnom : Racaille.

Sectes : La rhétorique mise à part, la plupart des Brujah sont membres de la Camarilla. Ils soutiennent également les anarchs, peut-être même d'avantage que la Camarilla. De fait, les anarchs comptent plus de Brujahs dans leurs rangs que de membres de tous les autres clans réunis.

Apparence : Les Brujahs sont d'apparence très variée, mais la plupart adoptent un style radical et une allure fière. S'il faut en croire les stéréotypes, le Brujah ressemble à un ouvrier révolutionnaire braillant l'Internationale. En vérité, peu de Brujah correspondent à cette description. Les vêtements à la mode chez les jeunes et les coiffures très visibles sont en effet adoptés par de nombreux Brujah, mais d'autres préfèrent s'habiller avec goût pour être plus facilement pris au sérieux. L'apparence d'un Brujah est souvent liée à son comportement : un fier-à-bras coiffé d'une casquette est certainement un rebelle ou un anarchiste, tandis qu'un pédant en costume de tweed sera plus probablement un libéral ou un réformiste. Toutefois, du fait du pendant des Brujah pour le non-conformisme, tout présupposé basé sur l'apparence vestimentaire peut être dangereux. Les Brujah ont l'air de qu'ils veulent.

Refuge : Là où ils en ont envie. Est-ce que vous allez leur demander de partir ? Plus que tous les autres clans, les Brujah aiment la compagnie des autres, et un refuge peut abriter toute une fratrie. Les vampires brujahs préparent souvent plusieurs lieux sûrs et autres planques, car leur existence pleine de conflits rend rapidement un endroit inhospitalier. Certains nouveau-nés s'adonnent même à la pratique urbaine d'invasion de maison, dominant ou tuant tous les occupants d'une demeure et s'y installant. Comme toutes choses, de telles pratiques n'intéressent pas longtemps les Brujahs, et les vampires se déplacent souvent dès que leur refuge actuel commence à les ennuyer.

Antécédents : Les Brujah préfèrent ceux qui aiment les changements d'une manière ou d'une autre, et ils recrutent souvent dans les campus, les groupes politique et les minorités opprimées. Les jeunes Brujahs peuvent posséder n'importe quel type d'historique et ont souvent une cause personnelle de première importance. Les dissidents de toutes espèces trouvent leur place parmi les Brujahs, des anarchistes lanceurs de bombes aux antisémites vociférants contre Dreyfus en passant par les nihilistes radicaux. C'est une des raisons pour lesquelles le clan est si désorganisé : la haine entre Brujahs est souvent plus forte que celle pour les ennemis communs.

Création de personnage : Les Brujahs ont souvent des concepts basés sur le crime et la violence, mais ils peuvent également être intellectuels ou sociaux. natures et attitudes sont plutôt agressives, les Brujahs affichant leurs émotions sans retenue. Les personnages au physique impressionnant sont les plus nombreux, mais certains préfèrent les attributs mentaux. De même, les compétences sont favorisées, suivies de près par les connaissances. Tous les historiques sont adaptés à un personnage Brujah, avec une préférence pour les contacts, alliés et troupeau. Très peu de Brujahs ont un mentor.

Disciplines du Clan : Célérité, Puissance, Présence.

Faiblesses : La passion dévorante est à la fois la bénédiction et la malédiction des Brujahs. S'ils sont rapides à embrasser une cause, ils sont également prompts à la frénésie. Bien sûr, les Brujahs démentent avec force ce penchant pour l'excitation, et deviennent rapidement hostiles lorsque le sujet apparaît dans la conversation. La difficulté des jets pour résister à la frénésie est augmentée de deux par rapport à la normale pour les membres du Clan Brujah.

Organisation :
Le Clan Brujah est bien trop déchiré par les factions et les luttes intestines pour être véritablement organisé, et il n'y a pas de rencontres formelles. Deux conventions que le clan a universellement adoptées sont les brailleries et les raves. Le nom de "braillerie" est très explicite : des réunions informelles de Brujah (et d'autres insoumis, vampires ou mortels) durant lesquelles ceux qui crient suffisamment fort peuvent faire entendre leur opinion. Les noubas, d'après le nom des fêtes ouvrières, sont des rassemblements mondains déguisés en événements musicaux ou de divertissement. Une braillerie succède généralement à une nouba, et des indices indiquant le lie choisi pour la braillerie sont souvent distillés au cours de la nouba. Ces réunions dégénèrent quasiment toujours en émeutes, détruisant encore un peu plus l'organisation du clan.

Citation : Pense par toi-même, ou tu es mort. Dans les deux cas, moi, ça me va.


Dernière édition par Le Corbeau le 28.03.18 21:29, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascaradebelleepoque.forumactif.com
Le Corbeau
Admin
avatar

Messages : 350
Date d'inscription : 11/11/2017

MessageSujet: Le Clan Brujah   15.11.17 20:33



Le clan se divise entre Brujahs idéalistes et Brujahs iconoclastes. Leurs comportement et leurs actes sont radicalement différents, les premiers s'étant taillés leur place à la Cour tandis que les seconds l'ignorent, mais sur le fond, les tensions internes sont davantage dûes aux individualités composites qui forment le Clan qu'à cette division entre idéalistes et iconoclastes.

Les premiers sont des vampires âgés, qui influencent en général les seconds. En effet, les Iconoclastes n'ont jamais eu le génie des Idéalistes pour sortir indemnes des insurrections, révolutions et guerres dans lesquels le clan s'était jeté la tête la première.

Les plus anciens des Brujahs Idéalistes forment des "autorités" égales et toujours concurrentes, ayant chacun leur clientèle au sein du Clan. Cet élément rend les Brujahs imprévisibles et donc dangereux pour le reste de la famille parisienne, il est impossible de prédire si les différents partisans Brujahs vont agir de concert ou de façon contradictoire.

Le Primogène Brujah est une des autorités du clan, même s’il n'a pas plus de pouvoir que les autres. Son rôle pour les Brujahs est plus celui d'un observateur respecté.

Le clan Brujah a participé à beaucoup d'évènements qui ont ébranlé la société Française: la Révolution Française, les guerres napoléoniennes, la révolution de Juillet de 1830, celle de 1848, la Commune en 1870, les grèves ouvrières sporadiques, les attentats anarchistes et jusqu'aux manifestations anti ou pro dreyfusardes selon les opinions politique du Brujah. Bref, qu'ils se réclament de la Camarilla ou des Anarchs, ils mettent le feu (littéralement et allégoriquement) à la capitale.

Bien entendu le Primogène a le rôle peu enviable de calmer ses troupes et le Prince, tentant comme il le peut de ménager la chèvre et le chou... Tout en effaçant les traces de ses plus proches collaborateurs.




Pascal Guyodt (PNJ)

Ancilla né à l'aube du XVIIème siècle, il est le Primogène du Clan Brujah. Ancien prêtre défroqué et excommunié pour avoir pris fait et cause lors d'une révolte paysanne. Il garde un profond dégoût pour le clergé et les privilégiés. Il fut étreint par Henri Ellard qui lui permit d'étudier à la Sorbonne la théologie, le droit, l'histoire et la philosophie.Il fut impliqué dans la Révolution Française. Le mouvement révolutionnaire Brujah échoua, le Pouvoir tombant aux mains des Toréadors, et le sire de Pascal, principal instigateur de l'insurrection fut détruit par le clan Ventrue.

Avec les Brujahs survivants, Pascal prêta le Serment du Roi Décapité, doctrine insurrectionnelle qui solidarise les membres du clan autour d'une Coterie du même nom. C'est à partir des travaux de cette Coterie que furent menées les révolutions parisiennes du 19e siècle (néanmoins d'autres Vampires, à différents niveaux, prirent part à ces soulèvements). Après l'échec de la Commune, Pascal reprit ses travaux philosophiques, prenant quelques distances avec le concept d'insurrection armée permanente. En fait, il n’avait plus envie de sacrifier la donnée humaine à la vérité Brujah.
Benjamin Delôrme (PNJ)

Ancilla, infant de Pascal Guyodt, Bourgmestre de La Torche (5ème et 6ème arrondissement).
Lorsque Guyodt vit les prémices de la Révolution Française poindre à l'horizon, il fut gêné qu'il n'y ait pas dans les rangs des Brujahs idéalistes, de véritables porte parole du tiers état et craignait que si révolte il y avait, cette dernière n'ait lieu que dans les salons. Aussi étreint-il Delôrme, Maréchal ferrant de son état et véritable force de la nature, dont le charisme populaire et la défiance des autorités (peu de personnes osent vous défiez lorsque vous faites deux mètres vingt pour plus de deux cent kilos) avaient su le séduire.  
Benjamin a perdu une jambe dans la débâcle de la Terreur. Pour calmer le clan Brujah après 1830, Villon a octroyé le quartier bourgeois de La Torche à Delôrme qui le gère plutôt bien.
Benjamin est un membre de la coterie du Serment du Roi Décapité.
Il dispose de quelques influences dans le milieu du compagnonnage ainsi que dans plusieurs petites formations d'extrême gauche.


Joseph Olivier (PNJ)

Ancilla né au XVIIIème siècle dans une famille de bourgeois libéraux, Joseph Olivier s'intéressa rapidement aux sciences, notamment à la géographie. Devenu cartographe pour la un armateur qui faisait du commerce transatlantique, il découvrit avec horreur la réalité de l'esclavage. Il tenta de sauver des esclaves à Dakar, ce qui ne fut pas au goût de ses compagnons de voyage qui le rossèrent et le laissèrent pour mort. Le hasard voulu qu'il croise la route de Satomé et de son sire. Il fut une sorte d'exercice d'initiation pour la jeune vampire qui apprit ainsi à étreindre un humain et à éduquer un vampire presque aussi jeune qu'elle. Partageant les idées égalitaires et anti-esclavagistes de ses compagnons, il œuvra quelques temps sur la côte africaine puis rentra à Paris pour la Révolution. Peut-être plus modéré que d'autres, il s'intéresse à la problématique de l'esclavage et de l'esclavage par le travail de la condition ouvrière.



Dernière édition par Le Corbeau le 22.12.17 18:32, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascaradebelleepoque.forumactif.com
 
Le Clan Brujah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CLAN BRUJAH
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» Nouveau super pack de clan !
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» NTW3 Clan Wars League

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Mascarade Belle Epoque :: Bienvenue à Paris :: Aides de jeu :: Les Clans-
Sauter vers: