La Mascarade Belle Epoque est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.). Nous sommes en 1899.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Clan Malkavien

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Corbeau
Admin
avatar

Messages : 350
Date d'inscription : 11/11/2017

MessageSujet: Re: Le Clan Malkavien   17.11.17 10:48



Même les autres Damnés craignent les Malkaviens. Le sang maudit de ce clan a corrompu leur esprit, avec pour résultat de rendre dément jusqu'au dernier de ses membres. Et la folie d'un Malkavien peut prendre n'importe quelle forme, de la rage meurtrière aveugle à la catatonie. Dans de nombreux cas, il est impossible de distinguer un Malkavien des membres "sains" des autres clans. Les rares dont la psychose est immédiatement visible font partie des vampires les plus terrifiants à hanter les rues.
Aussi loin que se souvienne le plus ancien Caïnite, les Malkaviens ont toujours marqué la société des vampires. Bien que le clan n'ait provoqué aucune grande guerre ou pris sous sa coupe aucun gouvernement de mortels (du moins à la connaissance des autres vampires), la simple présence des Malkaviens dans une ville y entraîne des changements subtils. Le chaos suinte de l'âme des Déments, et ceux qui ont des rapports même amicaux avec eux voient leur non-vie altérée par la folie.
Récemment, les Malkaviens ont lancé leur plus grande "mystification". Personne ne peut dire si cela a commencé au sein du grand parlement malkavien caché dans un village perdu d'Europe, ou dans une lande désolée loin des villes. Quelques histoires parlent d'une épidémie de démence ravageant le sang de Malkav. Quelle qu'en soit la cause, les Malkaviens du monde entier affichent un nouvel aspect, mystérieux et dangereux, de leur folie. D'étranges événements ont lieu dans des villes contrôlées par des vampires. Selon une vieille croyance des Malkaviens, le Jyhad n'est qu'une vaste farce lancée par le fondateur du clan ; certains vampires se demandent si, en fait, les Malkaviens n'en sont pas eux également les victimes.

Personne ne peut dire ce qui rend les Déments si dangereux. Certainement, leur folie les libère parfois de la peur de la douleur ou de la Mort Ultime ; plus d'un s'est montré ravagé par des pulsions meurtrières ou dénué totalement d'émotions, dont la compassion. Mais de façon plus convaincante, les Malkaviens sont libres des contingences du rationalisme, et peuvent faire tout ce qui leur plaît. Et cette liberté est accompagnée d'une perspicacité inexplicable, d'une sagesse étrange imperceptible pour les êtres sains. Les Malkaviens possèdent un sombre intellect qui est parfois, et de plus en plus, dirigé vers d'effrayants objectifs.


Surnom : Déments.

Sectes : Les Malkaviens en tant que clan ont une certaine... compréhension de la Camarilla. Ils sont également membres du Sabbat, dans une moindre mesure, chez qui leurs comportements psychotiques épouvantent leurs compagnons de meute. Mais en fin de compte, leur loyauté véritable semble s'affranchir des sectes. Lorsque la Géhenne viendra, personne ne pourra dire où se tiendront les Malkaviens.

Apparence : Les Malkaviens parcourent toute la gamme des apparences, depuis la psychose terrifiante jusqu'à la normalité la plus convaincante, et parfois les deux à la fois. Tout comme les tueurs en série, ils peuvent être n'importe qui : le pauvre type qui parle tout seul, l'aimable voisin sans histoire, le musicien au bord du suicide... Ces vampires sont capables d'une grande subtilité, et montrent rarement à quelqu'un un autre visage que celui qu'ils ont choisi.
Refuge : Les Déments adoptent souvent n'importe quel abri, bien qu'une bonne part trouve à son goût les hôpitaux gériatriques et les asiles sans ressources. Ils semblent aimer la compagne des mortels désespérés, et préfèrent les bas quartiers ou les institutions caritatives à des refuges plus sûrs.

Antécédents : Les Malkaviens choisissent leurs infants dans toutes les catégories de mortels et pour toutes sortes de raisons. N'importe qui peut être choisi pour accomplir les objectifs insensés d'un sire, bien que la plupart des Déments préfèrent donner l'Etreinte aux mortels déjà proches de la folie ou carrément atteints. La plupart des autres vampires croient que les Malkaviens étreignent leurs infants sur une simple impulsion ; toutefois, quasiment tous les Malkaviens se sont découverts investis d'une "mission" à peine décelable, mission dont l'étendue réelle n'est connue de personne, pas même de leur sire.

Création de personnage :
Il existe des Malkaviens de tous types et genres, mais beaucoup ont en priorité des attributs mentaux, répondant en cela à la réputation de sagesse et de perspicacité du clan. Sinon, c'est à chacun de définir les traits les plus appropriés à un Malkavien. avec leur diversité de concepts et d'historiques, ces vampires déments peuvent être n'importe qui. N'importe où.

Disciplines du clan : Augure, Aliénation, Occultation.

Faiblesses : Tout vampire du sang de Malkav est irrémédiablement aliéné, d'une façon ou d'une autre. Certains attribuent cela à une malédiction du sang, tandis que d'autres Déments l'appellent bénédiction, don de clairvoyance. Lors de la création d'un personnage Malkavien, le joueur doit lui choisir au moins un dérangement au moment de l'Etreinte. Ce dérangement peut être temporairement combattu avec la volonté, mais ne peut être définitivement guéri. Petite liste de dérangements ICI.

Organisation : La hiérarchie des Malkaviens, si elle existe, défie toute description. La plupart sont satisfaits de laisser les autres agir à leur guise. Mais de temps à autre, en cas de grande nécessité, les Malkaviens font preuve d'une incompréhensible capacité d'agir à l'unisson, sans aucun dirigeant visible, et parfois sans aucune communication visible. Ils surgissent comme un seul vampire de leurs territoires désolés, et, comme un seul vampire, ils s'attaquent au problème. Et lorsque le problème n'existe plus, chacun retourne à son train-train. Si les Malkaviens en tant que clan s'adonnent à une forme quelconque de machination, c'est de façon incompréhensible pour les étrangers. Ce qui est peut-être une bénédiction.

Lignées :
Les Malkaviens, pour la grande majorité d'entre eux, appartient à la Camarilla. L'on en retrouve aussi chez les Anarchs, surtout les paranoïaques extrêmes ou ceux qui détestent l'autorité. Les Malkaviens du Sabbat sont les plus sanguinaires et les plus dérangés: ce sont de redoutables tortionnaires et serial killers.

Citation : Tu peux rire si tu veux. Ca ne fait rien. Crois que tu es plus malin que le pauvre, le misérable Dément. Ca ne fait rien. Mais réfléchis à ça : tu es une chose morte, comme moi. Tu es mort et tu es rené... en ça. Ce qui nous rend différent ? Simple : je me souviens de ce que j'ai vu lorsque j'étais vraiment et totalement mort. Tu serais fou, toi aussi.


Dernière édition par Le Corbeau le 25.11.17 0:14, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascaradebelleepoque.forumactif.com
Le Corbeau
Admin
avatar

Messages : 350
Date d'inscription : 11/11/2017

MessageSujet: Le Clan Malkavien   17.11.17 10:57



Le clan parisien est une masse importante et confuse d'individualités trop souvent sous-estimées par les autres vampires parce qu'ils ne semblent pas rechercher le Pouvoir. Un certain nombre d'entre eux s'est totalement désintéressé de la Cour et leur comportement est si singulier que lorsqu’ils s'y présentent, personne ne sait réellement comment les prendre. Beaucoup de Vampires ont tendance à éluder le problème en le schématisant ainsi : " c'est un Malkavian ". Le Prince, au contraire à sû faire les choses pour se faire apprécier du clan, il s'est toujours comporté de façon très libérale à leur égard, leur pardonnant beaucoup plus facilement qu'aux autres clans tout en semblant être pour eux un auditeur attentif. Villon a ainsi réussi à canaliser l'énergie d'une partie des Malkavians à son service, et certains sont très dévoués et serviables à son égard sans même sans rendre compte. Cette catégorie de Malkavians, alliés positifs de Villon, paraît très bien adaptée à la Cour, contrairement aux premiers. Ils semblent même y avoir développé un certain don de mimétisme qui fait que l’on finit par les confondre avec des Toréadors, des Brujahs ou des Ventrues. On les retrouve ainsi dans toutes les strates de la société et dans tous les styles de coteries et de salons, aussi bien chez les Anarchs que dans les réunions de Pierre-Emmanuel. Le Primogène Ventrue, comme d'autres puissants, a en effet imité le Prince, afin de récupérer pour son propre compte de nouveaux partisans. Tout ceci concourt à faire des Malkavians le clan le plus fragmenté de l'échiquier parisien.

Certaines personnalités paranoïaques ont d'ailleurs envisagé la possibilité que le clan soit en fait parfaitement organisé et infiltre le reste de la communauté vampirique, mais ces “penseurs” sont rarement pris au sérieux.


Rufino Olevarez (PNJ)
Ancilla et infant de Miss Step. Il est également le Primogène du clan. Rufino est un homme charmant qui ne semble pas fou: il n'a pas de crise mégalomaniaque ou de fureur terrible. Il a une passion pour la couleur jaune, au point que l'intérieur de sa maison est de cette couleur et qu'il porte en permanence quelque chose de jaune dans ses habits. Moins susceptible de créer des scandales et d'humeur un peu plus égale que beaucoup de membres de son clan, Villon lui a accordé une place à la table du Primogénat. En fait il n'a pas vraiment d'opinion politique. Il s'intéresse surtout à protéger les autres Malkaviens qui parfois sont si soumis à leurs troubles qu'ils peuvent briser la Mascarade.
Comtesse Tatiana Andrassy (PNJ)

La comtesse Andrassy est une figure importante à la cour. Mondaine un peu fantasque, elle a pris part à quelques scandales qui ont fait fleurir des rumeurs croustillantes à la Cour. Il lui arrive de quitter Paris sur un coup de tête sans en prévenir personne et de disparaître durant une décennie, puis de revenir comme si de rien n'était après avoir vécu des péripéties rocambolesques de Londres à Vienne. Grande voyageuse, elle est très cultivée et une polyglotte accomplie. C'est aussi une mécène qui aidera les artistes en difficulté. Son côté bohème et fracassant lui vaut l'amitié de Kerrida qui espèrerait l'avoir à ses côtés dans sa guerre contre Pompignan, mais cette dernière reste désespérément neutre. Amie des Tremeres de la cour de Vienne, elle a des relations cordiales avec ceux de Paris.
Elle idéalise la société vampirique et la vie de cour en général comme dans un conte de fée avec des princes et princesses. Elle adhère aux idées royalistes de Pompignan mais n'aime pas son ultra-catholicisme ni sa violence. Ce dernier lui permet d'habiter un hôtel particulier situé 72 avenue Foch dans le 16ème arrondissement... Peut-être pour mieux surveiller ses ennemis?

Miss Step (PNJ)

Miss Step est une ancilla et archonte du clan Malkavien.
Personne ne sait grand chose sur cette mystérieuse anglaise, mis à part qu'elle est arrivée en France vers 1750.
Elle est une distraction occasionnelle à la cour: oracle auto-proclamée, il lui arrive de demander une audience publique au Prince pour lui promettre de façon théâtrale (d'aucuns diraient pathétique) la fin de son règne.
Elle a fondé ses prédictions sur un système "scientifique" car mathématique, mais absolument farfelu auquel elle croit dur comme fer. Ce système complexe tout à fait personnel lui permet de prévoir tout et n'importe quoi, le plus souvent formulé en termes vagues. Il lui arrive parfois de tomber juste, au grand dam des Tremeres qui aimeraient que cette pseudo voyante cesse ses activités.
Elle a une clientèle fidèle de mortels intéressés par l'occulte mais aussi de vampires qui veulent savoir ce que leur avenir leur réserve sans avoir affaire aux dangereux Sorciers.
On peut trouver son cabinet de voyance au 171 rue Faubourg Poissonnière dans le 9ème arrondissement.
Yvette Bertrand dite La Rose (PNJ adoptable en second compte)

Jeune fille assez fière de la bourgeoisie provinciale, elle fugua lorsqu'elle apprit que son mariage était arrangé avec un homme qu'elle jugeait de fortune moindre. Elle se retrouva seule, à Paris, obligée de devenir domestique pour survivre. Cette situation humiliante déclencha des crises d'hystérie et ses patrons la mirent dehors. Elle croisa le chemin de la Contesse Andrassy qui admira son ambition, sa persévérance et sa grâce. Elle fut étreinte en 1856 et se sentit immédiatement comme un poisson dans l'eau au sein de la cour. Elle fraie parmi les toréadors et les Ventrues progressistes et exige qu'on la surnomme "La Rose" (Yvette a toujours eu un léger regret de n’avoir pas été étreint par un Toréador et, lorsque sa Sire n’est pas présente, n’hésite pas à mentir sur son clan d’appartenance).
Elle habite au 7 rue Dupont des Loges dans le 7ème arrondissement.


Dernière édition par Le Corbeau le 09.12.17 21:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascaradebelleepoque.forumactif.com
 
Le Clan Malkavien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» Nouveau super pack de clan !
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» NTW3 Clan Wars League
» Mon petit clan ( enfin ce qui est peint)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Mascarade Belle Epoque :: Bienvenue à Paris :: Aides de jeu :: Les Clans-
Sauter vers: