La Mascarade Belle Epoque est un forum de jeu de rôle, inspiré du jeu ©Vampire : la Mascarade de White Wolf (3ème ed.). Nous sommes en 1899.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Clan Gangrel

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Corbeau
Admin
avatar

Messages : 304
Date d'inscription : 11/11/2017

MessageSujet: Re: Le Clan Gangrel   16.11.17 14:43





De tous les vampires, les Gangrels sont sans doute les plus proches de leur véritable nature. Ces nomades solitaires rejettent les contraintes de la société, préférant le confort des étendues sauvages. Comment ils échappent aux griffes des loups-garous, c'est un mystère ; peut-être y'a-t-il un rapport avec le fait que les Gangrels sont également des métamorphes. Lorsqu'un mortel parle d'un vampire qui s'est transformé en loup ou en chauve-souris, il s'agit certainement d'un Gangrel.

Comme les Brujahs, les Gangrels sont de féroces guerriers ; contrairement aux Brujahs, leur férocité n'est pas causée par une rage anarchique, mais par l'instinct animal. Ils sont parmi les plus prédateurs des vampires, et aiment à s'abandonner au frisson de la chasse. Les Gangrels ont une compréhension intime de la Bête dans leur âme, et ils préfèrent passer leurs nuits en communion avec l'animal dont ils sont si proches. Et, de fait, les Gangrels sont tellement liés à leur Bête que, lorqu'ils sont pris de frénésie, des caractéristiques animales apparaissent souvent sur leur corps.
Le clan lui-même entretient peu de contact avec le reste des vampires. On peut supposer qu'ils veulent éviter les pièges du Jyhad, mais il s'agit plus certainement d'un total désintérêt. Les Gangrels sont unanimement considérés comme calmes, taciturnes et impénétrables. Bien qu'il y ait autant de vérité que dans n'importe quel cliché, le clan dans son ensemble est nettement moins démonstratif que les Toréadors ou les Ventrues.

Les Gangrels sont très liés aux gitans, et ont adopté en grande partie leur façon de parler. Selon la rumeur, les gitans seraient les descendants de l'Antédiluvien fondateur du Clan Gangrel. Et donc, toujours selon la rumeur, un vampire qui blesserait un gitan ou lui donnerait l'Etreinte subirait la colère de l'Aïeul. Le Clan Ravnos méprise visiblement cet interdit, et Ravnos et Gangrels se haïssent depuis la nuit des temps.


Surnom : Apatrides.

Sectes : Le Clan Gangrel fait théoriquement partie de la Camarilla, bien qu'un contingent important appartienne également au Sabbat. La plupart des Gangrels se moquent des sectes.

Apparence : Le style de non-vie rude et le désintérêt pour la mode rendent l'apparence des Gangrels souvent rudimentaire. En y ajoutant les caractéristiques animales répandues dans le clan, les Gangrels sont parfois véritablement effrayants. Certains mortels et vampires leur trouvent une certaine beauté de prédateur, mais ceci peut conduire à de dangereux préjugés quant à leurs véritables intentions.

Refuge : Les Gangrels n'ont souvent pas de refuge permanent, dormant là où ils le peuvent à l'abri du soleil. Ceux qui maîtrisent suffisamment la discipline de Protéisme dorment sous terre, habitant les parcs et autres îlots de nature. Bien que la plupart des Gangrels préfèrent vivre dans les zones sauvages et aller d'un endroit à l'autre, ils sont vulnérables aux attaques des loups-garous et, de ce fait, sont parfois obligés de rester confinés dans les villes.

Antécédents :
Les Gangrels donnent l’Étreinte pour de nombreuses raisons, comme la plupart des vampires, mais aucun ne transmet la Malédiction à la légère. Si on devait généraliser, on pourrait dire que les Gangrels préfèrent donner l'Etreinte aux exclus, ceux qui ont la résistance physique et émotionnelle suffisante pour supporter le choc du Changement. L'enseignement du sire, aussi court soit-il, est rude et violent ; la plupart des Gangrels doivent découvrir par eux-mêmes les mystères de la non-vie.

Création de personnage : Les gangrels ont des natures et attitudes similaires, car ils comptent rarement sur des subterfuges. Les attributs, talents et compétences physiques prédominent. Ils ont souvent des alliés (gitans) ou un mentor en historique, mais ont rarement un haut niveau d'influence ou de ressources.

Disciplines du clan :
Animalisme, Endurance, Protéisme.

Faiblesses : Les Gangrels sont très proches de la Bête ; lorsqu'ils y succombent, celle-ci laisse sa marque sur leur corps. Chaque fois qu'un Gangrel est pris de frénésie, il reçoit une caractéristique animale. Cette caractéristique est déterminée par le joueur et le Conteur ; il peut s'agir d'oreilles velues, de fourrure, d'une queue, d'yeux de chat, de défenses, d'une voix sifflante, voire même des écailles ou des plumes. Pour chaque tranche de cinq caractéristique permanentes, un des attributs sociaux du Gangrel est réduit d'un point.

Organisation : Les Gangrels n'ont pas d'organisation à proprement parler. Les vampires de grand âge et aux réalisations importantes sont respectés, mais les jeunes ne sont en rien des subalternes. Les Apatrides se retrouvent parfois lors "d'assemblées" : les vampires y dansent, font la fête et s'y racontent leurs voyages. Les discordes y sont réglées lors de combats rituels au premier sang ou à la soumission. Bien qu'acharnés, ces combats s'achèvent très rarement par la Mort Ultime du perdant. Les Gangrels chassent généralement seuls, bien que, parfois, deux ou plus se rassemblent dans une coterie (une "bande" ou "meute").

Lignées : Deux lignées existent au sein du Sabbat : les Gangrels ruraux (similaires à la branche principale du clan) et les Gangrels urbains (dont les disciplines sont Célérité, Protéisme et Occultation). Ces deux lignées appartiennent exclusivement au Sabbat.

Citation : Tu m'as donné du sport, mortel. Mais maintenant, la chasse est terminée.


Dernière édition par Le Corbeau le 25.11.17 0:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascaradebelleepoque.forumactif.com
Le Corbeau
Admin
avatar

Messages : 304
Date d'inscription : 11/11/2017

MessageSujet: Le Clan Gangrel   16.11.17 14:54



Les Gangrels parisiens n'ont jamais été très nombreux, ni soucieux d'adopter une attitude de clan. En fait le seul point commun parmi eux a longtemps été leur mépris de la Cour, mis a part leur Archonte qui y est parfaitement adapté.

La politique et la vie artistique ne leur procurent pas les sensations fortes qu'ils éprouvent lors de chasses épiques. Depuis la Révolution ils se retrouvent donc en-dehors de Paris, dans les anciens terrains de chasse royaux (Saint Germain en Laye, Versailles, Rambouillet etc.) et n'apparaîssent à Paris qu'épisodiquement.

Quelques jeunes Gangrels vivent à Paris intra-muros depuis que Napoléon III a fait aménager des parcs dans la ville. Beaucoup sont d'origine citadine et éprouvent de la difficulté à quitter la civilisation pour une vie solitaire dans un monde sauvage.



Philippe Lassal (PNJ)
Primogène Gangrel aux notions d'hygiène très personnelles. Toujours crasseux, il est accompagné souvent par un animal: chat, chien, rat ou quelque chose de plus exotique qu'il à récupéré au Jardin d'Acclimatation (hommes indigènes compris, puisque le jardin "expose" des êtres humains des contrées lointaines). Il n'a aucune coterie connue et se rend à la Cour pour assister aux réunions auxquelles il ne peut se dérober. Il reste assez distant avec tout le monde, même ceux de son clan et de sa lignée. Il hante le Bois de Boulogne ou le zoo de Vincennes, se sentant plus en phase avec les animaux que les hommes.
Gustave Potriquet (PNJ)

Ancilla né en 1770, il s'est rapidement fait remarquer pour ses capacités de prédateur. Villon a imposé la gestion des Tours (12ème, 13ème et 20ème), un quartier totalement ingouvernable à ce chasseur, espérant qu'il puisse débusquer les coteries Anarchs et les éliminer. En fait Gustave en a tellement marre de composer avec les Anarchs, Ravnos et les Brujahs qui se fichent de son autorité qu'il n'est pas loin de jeter l'éponge. Il se sent isolé tandis que son sire et son Primogène ne font rien pour l'aider. Il espère fonder une coterie de jeunes vampires en manque d'action afin de monter des opérations musclées contre les ennemis de la Camarilla.  
Roland Chartier (PNJ)

Ancilla, infant de Philippe Lassal et sire de Gustave Potriquet. Roland Chartier appartient à une famille pauvre de paysans des environs de Meudon. Expropriés puis chassés de leurs terres pour qu'un noble puisse construire son hôtel particulier, sa famille décida de rejoindre la capitale. Mais Roland ne se fit jamais à la vie urbaine et retournait toujours vers les zones en friche. C'est là qu'il fit la connaissance de Philippe Lassal qui se promenait avec un singe sur l'épaule. Il s'étonna de la bête et entama la conversation; il lui expliqua ses malheurs et Lassal lui proposa une nouvelle vie en harmonie avec la nature. N'ayant pas tout compris Roland accepta quand même. Lui et son sire élurent domicile au Hameau de la Reine à Versailles. Après la Révolution Roland déménagea à Passy. Actuellement il vit au Bois de Boulogne, non loin de son sire. Il n'aime pas vraiment son rôle d'archonte mais puisque c'est un rôle prestigieux -d'après ce qu'il en a compris- alors il s'acquitte de sa tâche du mieux qu'il le peut.


Dernière édition par Le Corbeau le 12.12.17 21:12, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mascaradebelleepoque.forumactif.com
 
Le Clan Gangrel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CLAN GANGREL [fermé]
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» Nouveau super pack de clan !
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» NTW3 Clan Wars League

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Mascarade Belle Epoque :: Bienvenue à Paris :: Aides de jeu :: Les Clans-
Sauter vers: